La Galout

Details du fichier:

Type de ressource: peoula (activite) dans: French

Ans 8 - 15

Taille du groupe 10 - 25

Temps estime: 60 minutes

Pour plus de détails...

Descargar

(0 KB)

 
Commentaires et examens

Stats:
Vues: 3813
Téléchargés: 1621

Rated 297 times
Add this file to your personal library.

Avez-vous tèlècharger ce fichier et avez-vous quelque chose à partager?
C'est l'endroit!



Bu

Expliquer lalliance entre ' et .

Définir ce quest la et expliquer les différents avis sur la

Expliquer que nous sommes dans le processus de délivrance et que les enfants d retourne sur leur terre

Contenu de la ressource

Un peu de homer:

"                 :        -    :"

' '

Et il sadressa à : Sache que ta descendance sera étrangère dans un pays qui ne leur appartient pas, on les asservira et on les fera souffrir pendant quatre cents ans. Cependant, le peuple quils serviront, je le jugerai lui aussi et après cela ils sortiront avec de grandes richesses

Nous voyons comment lors du (alliance entre ' et ) D. annonce à son projet, sa décision denvoyer les en Egypte pour les asservir, puis, plus tard de les en faire sortir.

Dans cette promesse faite à , intervient pour la première fois la notion de , dexil du peuple juif sur une terre étrangère.

Loin de sarrêter à cette simple promesse, le concept de va accompagner le peuple juif tout au long de son histoire. Particulièrement aujourdhui, où lon assiste à la dualité Israël-Diaspora, le problème devient dactualité. Il serait donc particulièrement utile dessayer de définir ce quest exactement la , quelle est sa signification profonde.

Pour certains, le renvoi des de leur terre, leur implantation dans les pays étrangers, nest ni plus ni moins quune terrible punition générale qui vient frapper le peuple juif tout entier, suite à son comportement indigne.

Cependant, examinée sous dautres angles, la notion de peut se comprendre différemment. On peut y voir le fruit dun plan élaboré par le créateur, plan à vocation constructive. Selon cette deuxième conception la est donc à considérer comme un phénomène tout à fait profitable comme un a priori positif.

Pour y voir clair, nous procèderons de la manière suivante: nous verrons dans un premier temps comment la peut être considérée comme une punition, nous en dégagerons les aspects négatifs. Ensuite, dans un deuxième temps, nous nous efforcerons de contrebalancer ce point de vue à laide dinformations positives tendant à faire comprendre ce phénomène comme profitable pour le peuple juif.

Nous tâcherons enfin de faire la part des choses, dapporter une réponse pratique à ce problème qui nous affecte depuis des générations dans notre existence en temps que peuple.

1) La comme punition

Quelques exemples

Il est très aisé de voir le processus de comme une punition ou tout au moins une réaction de D. à la mauvaise conduite du . La décrit avec détail les destructions successives du premier et second .

Le premier fut détruit à la suite de la transgression, par la majeure partie du peuple, des trois grands , dont la gravité est telle quil vaut mieux se laisser tuer plutôt que de les commettre:

Avoda Zara  

Chfihout Damim  

Giloui Arayot

C'est-à-dire: idolâtrie, meurtre et débauche.

Ces trois sont capitales, car chacune exprime léchec des relations de lhomme, respectivement par rapport à D. (Avoda Zara), par rapport à son prochain (meurtre) et par rapport à lui-même (débauche).

Un peuple qui commet collectivement ces trois , ce qui veut dire quil échoue dans tous les types de relations possibles, mérite la peine capitale, c'est-à-dire la mort en temps que peuple.

D. va-t-il pour autant exterminer dune façon irrévocable son , son peuple élu?

En aucun cas! Pourtant la destruction du , et lexil du peuple un peu plus tard, peut être considérée comme une forme de mise à mort. En effet, un peuple nest pas défini comme tel que dans la mesure où il vit sur sa terre. Ce qui fait la nation, cest le pays, ainsi que lexprime le , commentant le passage suivant de la : " "

oumi keamha Israel goy ehad baarets qui est comme ton peuple Israël, un peuple uni sur sa terre.

Le explique: le peuple dIsraël forme un peuple tant quil réside sur la terre dIsraël. Quil parte en exil, et çen est fini de son unité en temps que peuple.

Ainsi en envoyant pour un temps défini son peuple en exil, D. lui inflige pour un temps donné la peine capitale: être en , pour le peuple juif, cela équivaut à une mort nationale.

Cette peine peut être résiliée (la reconstruction du 2eme temple sous la directive d en fournit une preuve évidente), puis réappliquée si le besoin sen fait sentir à nouveau: la chute du peuple tout entier dans la haine gratuite constitue une raison suffisante pour justifier son expulsion du pays, précédée auparavant dune nouvelle destruction du temple.

Nous venons de voir que lexil est infligé au peuple juif par réaction à sa mauvaise conduite en temps que peuple, ce qui le rend indigne doccuper la terre dIsraël.

Voyons maintenant un autre justificatif de la peine de . Les sages expliquent: le est expulsé de la terre dIsraël par suite du non respect des commandements de , lannée sabbatique de la terre. Il sagit en quelque sorte dune nouvelle application du principe " ", mesure pour mesure, principe plus couramment connu sous le terme de loi du talion.

Si par manque de confiance en D., ou par suite dune trop grande cupidité, les ne laissent pas la terre se reposer, ainsi que le prescrit la Tora, alors D. lui-même se chargera daccorder à la terre le repos qui lui revient. Comment? En la débarrassant (momentanément tout au moins) de ceux qui la font travailler abusivement, en renvoyant les .

Ainsi en envoyant les enfants dIsraël en exil, D. prend la défense de la terre, il accorde à celle-ci les égards qui lui sont dus en temps que terre sainte.

Cependant on ne peut pas se contenter dune explication aussi superficielle. Dans son ouvrage intitulé , le Rav Chlomo Aviner explique: la de , par sa qualité de du type " " (dépendante de la terre dIsraël) incarne le droit moral du peuple juif à résider sur sa terre. En effet, la terre dIsraël ne nous est léguée que pour nous permettre de nous réaliser en tant que peuple de D., voué à lapplication de la . Or la nest faite que pour être appliquée en Israël, comme en témoigne le grand nombre des inapplicables en dehors du pays.

En rejetant les liées à la terre, (type ), le peuple juif rejette les clauses du contrat qui lassocie à '. Il a donc besoin dun châtiment sévère, destiné à remettre les choses au clair. Cest lexpulsion du pays, la perte de lindépendance nationale, et lavertissement à toutes les autres puissances.

2. Une punition peut être, un remède sans doute

Nous venons de définir le principe de comme un châtiment infligé par ' au peuple juif quand celui-ci le mérite. Mais si lon voit la uniquement comme une punition, comme conséquence déplorable, comment expliquer la toute première de lhistoire du peuple juif, à savoir lesclavage en Egypte? Ta descendance sera étrangère dans un pays qui ne sera pas le leurOn les asserviraet ils sortiront avec des richesses.

Avant même que les ne constituent un peuple, avant même dêtre tenus à respecter la , qui ne leur a pas encore été donnée, ' leur prépare déjà une longue de 400 ans.

Nous faut il chercher à tout prix la faute quauraient déjà commise nos ancêtres et à laquelle lesclavage dEgypte viendrait répondre? Ceci semble fort peu probable. En effet, la révélation faite par ' à ne semble être nullement la promesse dune réprimande quelconque, puisque loin de réprimander , ' est alors occupé à contracter avec lui une alliance éternelle. De plus, il est mentionné la fin heureuse quaura cette tragédie dEgypte: la grande richesse avec laquelle les enfants dIsraël quitteront la maison desclavage.

De ces versets, se dégage donc un aspect nouveau du phénomène de : il obéit à un décret divin, dont laboutissement sera finalement bénéfique pour le peuple juif (grande richesse).

Nous découvrons peu à peu laspect utile et positif de lexil, dont le but semble être lenrichissement du .

Cependant, même si lon se base sur cette alliance contractée entre ' et , notre enthousiasme doit être tempéré: jetons au passage un œil sur le commentaire du '' (Nahmanide) à loccasion de la descente d vers lEgypte suite à la famine qui sévit sur la terre de Canaan. (Voir: descendra en Egypte à cause de la famine, il lui arrivera une fâcheuse aventure avec , puis finalement, tout sarrangera et il quittera lEgypte fortifié et enrichi) Le '' établit un parallélisme avec lesclavage des enfants dIsraël, qui après nombre daventures va sachever lui aussi par un départ triomphale (en force et en richesse).

Ce nest pas pour rien explique le '' quil y a aussi analogie entre les deux histoires. Ce parallélisme nest que le reflet de la maxime: " " Maasse Avoth Siman Labanim-: les actes des pères sont assumés par les fils- En dautres termes, le fait qu , tout quil fut, ait quitté la terre dIsraël par peur de mourir de faim, accuse chez ce dernier un manque de confiance en '. Aucune faute nétant laissée sans punition, cest tout dabord , puis les générations plus tard qui en feront les frais.

3. : Projet constructif ou punition?

En fait, cest le (explication littérale) des versets, agrémenté du rappel du '' qui vient donner la conception la plus parfaite de la .

La nest jamais une souffrance gratuite. Qui dit esclavage, dit libération et enrichissement, qui dit (Babylone lieu dexil après la destruction du 1er temple), dit construction du 2eme temple.

De même on peut se permettre de dire: qui dit shoah, holocauste (paroxysme de lexil et de loppression), dit , re-acquisition de notre indépendance perdue.

En fait en langage moderne, on peut comparer lhistoire dIsraël à un mécanisme économique: qui dit crise, dit reprise qui dit destruction, sous entend reconstruction.

Dans lhistoire du peuple juif, les périodes dexil sont donc toujours annonciatrices de phases de reprise, de rédemption

Ainsi, si lon sen tient au sens littéral de lalliance entre ' et , la notion de na rien de tragique, elle sinscrit dans un plan constructif, élaboré par le créateur, et préconise toujours de grands événements. Ne négligeons pas lopinion du '', si la a une valeur constructive, il nen ressort pas moins quelle intervient toujours sous la forme de punition, comme une réaction d ' au mauvais comportement du . La est par conséquent un moment difficile, une période noire au cours de laquelle les enfants dIsraël auront à affronter bien des difficultés, tant physiques quintellectuelles et morales.

A ne pas oublier non plus: Ils sortiront avec de grandes richesses.

A ce propos, Le Rav Chlomo Aviner commente: un des aspects fondamentaux de la , cest son aspect culturel. En effet, les différentes sociétés auxquelles les juifs sont mêlés, dans leurs terres dexil, toutes ces sociétés, ont leur culture propre. Le devoir du juif est de sinstruire durant tout le temps quil réside en terre étrangère. Il doit quelque soit la culture à laquelle il est confronté, savoir discerner ce qui est bon, instructif, utile, de ce qui est à rejeter. Les en ont la possibilité de puiser le meilleur de toutes les sciences élaborées par les . Une fois de retour sur leur terre, en , ils utiliseront ces acquis pour construire leur propre pays, leur propre économie, leurs propres institutions, ceci en parfaite harmonie avec leur capital propre quest la .

Ainsi la prophétie faite à se réalise lors de la sortie dEgypte: les enfants dIsraël prirent de leurs voisins les égyptiens, or et bijoux, qui servirent à la construction du .

Elle se réalise également de nos jours tant au niveau des richesses matérielles (tout comme lor égyptien, les réparations allemandes contribuent à la construction dun état dIsraël tout neuf) que de richesses spirituelles et intellectuelles (les cerveaux israéliens sont des produits directs dun apprentissage effectué durant les dernières années en ).

4. Savoir coûte que coûte faire partie du cinquième

Nous venons de voir que bien quétant à priori négative, la présente cependant un double intérêt:

Dune part elle assume un rôle conservateur en . '' mentionne à ce propos que le respect des en dehors dIsraël na quune valeur, en soi appauvrie. Lintérêt principal pour nous dune telle pratique est de les maintenir fraîches, ceci afin de pouvoir appliquer vraiment les dès notre retour sur notre terre.

Nous avons également mentionné un deuxième aspect positif de la vie en Diaspora: la possibilité quont les de sy enrichir, tant matériellement quintellectuellement. Les richesses acquises en servant à notre installation sur notre terre

Pour conclure, nhésitons pas à nous mouiller en dégageant un enseignement pratique, mais soyons bien clairs sur le point suivant: les aspects positifs énoncés ci-dessus nont de valeur que dans la mesure ou la nous est imposée par décret divin, lorsquelle est un cas réel de force majeure.

Si par contre, la nest pas la seule forme de vie juive en vigueur, si il existe parallèlement une possibilité de vie indépendante en , la vie normale de peuple sur sa terre, alors lexil na plus de raison dêtre

Ce qui veut dire que quiconque y resterait volontairement, quiconque sinfligerait de son plein gré la mort nationale est condamné tôt au tard à disparaître de lhistoire du peuple juif.

Lhistoire hélas, ne manque pas dexemples tragiques:

Lorsde la sortie dEgypte, le nous rapporte que seul 1 cinquième du peuple a suivi . Les 4/5e restant préférèrent demeurer en Egypte; cest à partir de ce seul cinquième, que sera assuré lavenir du peuple, tout le reste étant peu à peu absorbé par la civilisation égyptienne. De même bien des années plus tard, quand le roi , gouverneur de Babylone, permettra aux juifs de rentrer chez eux et de reconstruire le 2eme temple, le gros du peuple, son élite, préfèrera rester en Babylone. Il est rapporté que seuls les mal aimés du peuple (les pauvres, les bandits, les prostituées) vont suivre le prophète jusquen Israël.

Cest à partir de cette poignée de miséreux, qui préférèrent lindépendance à lexil, que sera assuré lavenir de notre peuple. Le gros du peuple ses sages, ses riches, ses commerçants, toute lélite demeurée en a disparu depuis longtempsLe message est donc clair: aujourdhui quil existe un état dIsraël, un état juif indépendant, sur la terre dIsraël, peut on croire encore a un avenir du judaïsme en diaspora?

Certes, il est sans doute plus facile de demeurer en exil, à linstar des nobles de , et des 4/5 restés en Egypte.

Nest il pas cependant dommage de se condamner à disparaître de lhistoire de notre peuple?

Si cette histoire ne peut se perpétuer quà travers une petite poignée didéalistes, un petit groupe de marginaux, de miséreux, un tout petit cinquième, sachons pour une fois attraper le train en marche, sachons des à présent faire partie de ce cinquième.

Quelques documents:

"

()[]

, ' , , ( ) , ( ) , . , ( ) , ( ) ' , , . " : [ ]

( ), ( ), , , , ( ) , :

[]

Des idées pour sinspirer

But:

Expliquer lalliance entre ' et .

Définir ce quest la et expliquer les différents avis sur la

Expliquer que nous sommes dans le processus de délivrance et que les enfants d retourne sur leur terre

Déroulement de la Péoula:

Première partie de la péoula:

Poser la question aux doù viennent ils? Ou sont ils nés? Doù viennent leurs parents et grands parents?

Ainsi nous nous rendons compte que chacun vient dun pays différents mais quel est notre réel pays?

Si notre réel pays est Israël, pourquoi ny habite t on pas?

Deuxième partie de la péoula:

Le apparaît sur scène vêtu dun Talith lui enveloppant la tête et les épaules: il représente , lautre se mettra derrière (de façon a ce quon ne le voit pas) fera dans la mesure du possible, la voix d '(Il prendra un rouleau de carton par ex)

Dialogue:

':

: me voici. Et il se prosterne

': Sache que je ferai de toi un grand peuple et qui plus est, je te donne a toi et a ta descendance la terre dIsraël. Mais sache bien,

: oui, oh '

': je pose mes conditions

: Pourquoi des conditions?

': je tai choisi, , pour donner naissance a un peuple élu, un peuple qui se doit davoir une conduite exemplaire

: pourquoi moi?

': car tu es lhomme le meilleur de tous, tu es prêt à te sacrifier pour les autres, et que par toi-même tu as découvert que Je suis le créateur du ciel et de la terre cest pourquoi je tai choisi

: mais, mes enfants, ma descendance, seront-ils toujours dignes de cette alliance? Comment être sur quils continueront dans ma voie?

': Ne ten fait donc pas tant, mon cher , a partir de maintenant ce nest pas ton problème Je traiterai avec tes enfants, les et se sera une histoire entre eux et moi: et cest la quinterviennent mes conditions: tant que les enfants dIsraël seront unis et accompliront mes de la , tout ira bien Mais, par contre, si ils viennent à se rebeller contre toi, à adorer des idoles, à rejeter les , alors je me fâcherai avec eux. Le contrat sera rompu et pour les punir, je les exilerai vers une terre étrangère.

: Mais. Pourquoi les punir par lexil?

Ny a- t-il pas de punition plus éducative que denvoyer mes enfants sassimiler chez les ?? Le risque ne va pas aggraver la situation?

': Sache que jai déjà tout programmé: sache que ta descendance sera étrangère dans un pays qui nest pas le sien, on la réduira en esclavage, on la fera travailler et souffrir pendant 400 ans, et après cela, elle sortira avec de grandes richesses.

Conclusion:

Demander aux de commenter, on dirigera leur réflexion:

La est-elle une fatalité?

Est elle un remède?

Comment la punition de lexil vient elle répondre à un rejet de la ?

Quel est lavantage de la ?

(Réponses dans le )

Vous pouvez aussi diviser le chevet en plusieurs groupesqui répondront aux questions posées plus aux: leurs donner une grande feuille + feutres ou stylo et leur demander dy écrire après sêtre concerté le oui et le non.

Les plus petits vous pouvez écrire les différentes explications de la sur des feuilles et les découper sous forme de puzzle, chaque groupe reçoit son puzzle à faire et ainsi commence à y réfléchir.

Phrases: la est une punition

La est un remède

La est nécessaire

Le dirigera la réflexion grâce au distribué.

Apprendre la chanson du don de la terre dIsraël à Avraham:

      ...



Les ressources relatées peuvent etre trouver sous:
» All > Am Yisrael > Destinée
» All > Torah > General
» All > Judaism > General
» All > Am Yisrael > General
Visitor Comments: