La Tolerance Et Itshak Rabin

File details:

Resource Type: Peula in: French
Age: 10-16
Group Size: 5-20
Estimated Time: 60 minutes

Further Details...

Comments & Reviews

Stats:
Viewed: 10231
Downloaded: 506

Rated 76 times
Add this file to your personal library.

Did you download this file and do you have something to share?
This is the place!


Resource Goal

BUT: La choveret exploite divers sous-thèmes. Vous pouvez choisir daxer le péoula sur un point en particulier ou en general, mais toujours en soulignant lœuvre d Yitzhak Rabin.


Resource Contents

Yitzhak Rabin, alors premier ministre dIsrael déclara La paix entre des nations est une paix entre des peuples. Cest un témoignage de confiance et dappréciation. Les dirigeants peuvent montrer le chemin mais cest le peuple lui-même qui doit faire le voyage.

4 novembre, 1995: Rabin est assassiné après avoir assisté à un important rassemblement à Tel-Aviv, sur la place de la mairie, depuis lors appelée Kikar Rabin, place Rabin.

, ; , --- - , - .

Il sera un arbitre entre les nations et le précepteur de peuples nombreux; ceux-ci alors de leurs glaives forgeront des socs de charrue et de leurs lances des serpettes; un peuple ne tirera plus l'épée contre un autre peuple, et on n'apprendra plus l'art des combats. (Isaïe, II, 4)

Ainsi, létat idéal du monde, cest-à-dire celui des temps messianiques, est la paix. Or, comment être en paix avec son voisin si on le naccepte pas? Cétait le message que portait Yitzhak Rabin: lacceptation de lautre.

Tolérance : Respect envers les idées, les croyances ou les pratiques des autres quand elles sont différentes ou contraires aux nôtres.

Tolérer est donc une force en soi, pour soi. C'est accepter ce que l'on pourrait condamner, c'est laisser à autrui la jouissance de son libre-arbitre et les convictions qui sont les siennes. C'est abdiquer une partie de son pouvoir et de sa capacité à la colère.

Ainsi la Mishna affirme-t-elle:

  ,   --  , " , " ( ,)

Ben Zoma disait: Qui est sage? Celui qui apprend de tout homme, comme il est dit: (Psaumes, 119, 99): De tous ceux qui mont enseigné jai appris [] (Pirké Avot, IV, 1)

Si vous lisez ce passage, même superficiellement, il saute aux yeux que la Mishna ne fait pas de référence spécifique aux Juifs. Il n'y a pas deux personnes exactement pareilles, mais, grâce aux différences, nous pouvons nous enrichir et apprendre. Tout serait très monotone et ennuyeux, si nous étions tous pareils et pensions la même chose: nous pouvons aussi trouver des choses en commun avec d'autres personnes et nous pouvons également coexister avec d'autres en ayant des différences et en apprenant d'elles.

Le racisme et les stéréotypes

La réaction des Juifs qui rejettent tout ce qui nest pas comme eux sont ridicules. Comment le peuple le plus persécuté de lHistoire, qui a connu une des plus meurtrières et traumatisantes, sinon la plus, peut-il ne pas accepter lautre? Et comment être accepté si soi-même on naccepte pas lautre? Certaines personnes qui disent Les Chinois volent nos boulots, les Jaunes achètent lAmérique; des Blancs qui prennent les Noirs pour des sous-hommes, des Noirs qui pensent la même chose des Blancs; certains sont religieux, dautres pas. Cela nest que lexpression dune profonde bêtise et ignorance.

De la même manière, ceux qui dénigrent leur pays dorigine ne valent pas mieux que les émeutiers de Villiers-le-Bel:

    ,     -- ,     .

Rabbi Chanina, vice-grand-prêtre, disait: Prie pour la paix de lEtat, car sans sa crainte les hommes sentredévoreraient tout vifs. (Pirké Avot, III, 2).

La France nous a accueillis; elle a naturalisé, parmi tous les Algériens, uniquement les Juifs (par le décret Crémieux); et nous nen serions pas reconnaissants? Bien évidemment, certains diront: Beaucoup de Français ont collaboré. Et alors? Est-il possible de trouver une seule nation sans un seul antisémite? La phrase du Rav Kook convient à nouveau: Je préfère pécher par amour gratuit que par haine gratuite.

Et de la même manière, ce nest parce que nous sommes le Peuple élu que les Juifs sont forcément meilleurs que les autres. Nous sommes favorisés par un lien spécial avec Dieu, mais cela ne fait pas de nous des êtres supérieurs.

Il ny a aucune raison de haïr gratuitement les Musulmans, les Chrétiens, ou les Noirs; il est juste de sopposer aux terroristes, aux extrémistes qui pensent quon devrait brûler ces Youpins buveurs de sang, et aux mangeurs de chair humaine Zoulouland (si tant est quils existent). On ne peut haïr quelquun si ce quelquun ne fait rien pour nous nuire. Il ny a pas de généralité: il y a des bons et des méchants dans tous les peuples.

Le Rambam lui-même statue:

, [...]; . --

[] Et ainsi tout non-Juif qui ne pratique pas lidolâtrie, comme par exemple les Musulmans[]; et ainsi ont statué tous les Geonim. Mais les Chrétiens, ils sont idolâtres. (Hilchot Maachalot Asurot XI, 4 ou 7 selon les éditions)

Ainsi, le Rambam ne condamne pas simplement parce quils sont différents, mais parce que certains ont une croyance qui peut être néfaste au peuple juif. Et encore, il ne les condamne même pas! Voyez:

, -- , ' : " , , ', " ( ,).

Et toutes les paroles de Jésus le Chrétien, et du Musulman qui est venu après lui, ils ne sont que pour faciliter le chemin au Roi Messie, et pour améliorer le monde entier pour servir Dieu ensemble, comme il est dit: Mais alors aussi je gratifierai les peuples d'un idiome épuré, pour que tous ils invoquent le nom de l'Eternel et l'adorent d'un cœur unanime. (Céphania, III, 9) (Hilkhot Melachim, XI, 11 ou 4 selon les éditions).

Tous les êtres humains font partie du plan divin.

Pourtant, le judaïsme doit tenir une position médiane; entre le respect dû à ceux qui, parmi les juifs, se sont affranchis de tout rituel religieux mais dont l'extrême assimilation peut, en soi, menacer la survivance même du judaïsme et ceux qui font des textes une interprétation littérale et entendent laisser à la porte les juifs qui ne s'y conforment pas. L'excès de tolérance, à l'un ou l'autre de ces courants, est en soi, une menace pour le judaïsme, un judaïsme qui nous parle une langue intime où, être juif est d'abord une relation de soi à soi, qui accueille celui qui croit à la Torah et celui qui n'y croit pas.

Je vous dirige vers http://fr.madrichim.org/Contents.aspx?id=441 pour la biographie de Rabin et beaucoup de textes sur lui.


BUT: La choveret exploite divers sous-thèmes. Vous pouvez choisir daxer le péoula sur un point en particulier ou en general, mais toujours en soulignant lœuvre d Yitzhak Rabin.

Conseil de Hadracha de la semaine:
NE JAMAIS TOURNER EN RIDICULE UN CHANICH, PAR EXEMPLE AVEC UN JEU HUMILIANT. REFLECHISSEZ BIEN AVANT DE FAIRE UN JEU NOUVEAU, MAIS NE FAITES PAS TOUJOURS LES MEMES.

Chevraya Alpeh

1) Faites un Tabou, avec des noms de religions ou de pays, avec des mots sensibles à éviter (terroristes, Allah, Palestine pour les Musulmans, etc.)

2) Faire des groupes de deux (ou plus), et leur demander ce quils ont de différents entre eux et ce quils ont en commun, physiquement ou mentalement. La conclusion doit être que nous sommes tous différents, quil n'y a pas deux personnes exactement pareilles, mais que grâce aux différences, nous pouvons nous enrichir et apprendre.

3) Mettre en relation avec la vie dItzhak Rabin (avec de la déco et/ou des images par terre), et rappeler quil a été assassiné le 12 Cheshvan (ou 4 novembre), date qui approche, par un intolérant (évitez le débat de lidentité de son assassin) qui ne voulait pas de la paix (évitez aussi le sujet de la propriété des territoires occupés par les Palestiniens en Israel).

Chevraya Beth

1) Le Tabou marche aussi (voir plus haut), ou alors un débat sur ce quest exactement le racisme.

2) Leur demander de mettre en relation la définition de la tolérance et la vie de Rabin. Vous pouvez leur poser des questions: 

a. S'ils croient que Itzhak Rabin a été une personne tolérante. S'ils pensent que cela lui fut facile de sasseoir pour dialoguer avec des dirigeants de pays arabes pour négocier la paix.

b. S'ils croient qu'Israël a dû céder sur certains points pour converser et décider la paix avec les pays arabes.

c. Si les pays arabes ont aussi dû céder sur certains aspects pour décider la paix avec Israël.

3) Rappeler lanniversaire de lassassinat de Rabin, puis expliquer pourquoi la tolérance est si importante.



Visitor Comments: